LAURENT COMET
Sophrologie
Fasciathérapie
06.77.35.28.22

La Sophrologie Caycedienne

La sophrologie a été créée en Espagne en 1960 par le Pr A. Caycedo neuropsychiatre . Son nom vient du grec « sos » équilibre, harmonie, sérénité, « phren » conscience, et « logos » science.

Origines : Parmi les nombreuses sources qui ont inspirées sa création on peut citer : Les neurosciences, certains penseurs de la Grèce antique, la phénoménologie, l’hypnose médicale, des techniques de relaxation occidentale (des Dr Jacobson et Schultz), des techniques orientales issues du yoga et de la méditation (en particulier des visualisations).

La sophrologie se fonde sur l’observation et l’étude de la conscience, de la perception corporelle et de la relation corps-esprit. Elle est une discipline qui aide chacun à développer une conscience plus équilibrée et sereine, grâce à un entrainement personnel basé sur des techniques de relaxation, de respiration consciente et d’activation du corps et de l’esprit. (Elle n’est pas de l’hypnose et va bien au delà de la relaxation). La sophrologie caycedienne est la forme directement issue de la méthodologie originale, telle que créée en milieu hospitalier puis développée depuis 1960 par le Pr Caycedo.

 

LA MÉTHODE ET SES LES BIENFAITS

 Vous avez dit «niveau de conscience » ?

Toute séance commence par une « sophronisation » qui va amener la personne dans un niveau de conscience appelé alpha, dans lequel se pratique tout le reste de la séance. Ce niveau est la base de la pratique de la sophrologie : Il s’agit d’un processus complètement naturel pendant lequel la personne est progressivement guidée vers un niveau de conscience différent de celui ordinaire, sachant que l’on reste bien sur conscient en permanence.

  • Au niveau corporel : les pratiques amènent un relâchement des tensions, du bien être physique, de la vitalité, et globalement une sensation de « présence bienfaisante » de notre corps.

  • Au niveau psychique : Elles apportent des sentiments de calme, d’apaisement, de sérénité, l’expérience du lâcher prise et de l’instant présent.

L’élargissement du champ de conscience ainsi atteint est d’une grande richesse : On observe en particulier une augmentation des perceptions corporelles, de la concentration, de la mémorisation, de la créativité, et une diminution des perceptions douloureuses.

La répétition des séances renforce les structures positives de l’être, amène un meilleur schéma corporel (l’image de notre corps dans le cerveau), favorise une diminution de nos états de stress et d’anxiété, une certaine régulation de nos émotions. On peut ressentir davantage de disponibilité envers soi-même, et puis peut être envers les autres.

La pratique régulière de la sophrologie avec un professionnel, puis de façon autonome, permet à chacun de laisser émerger de nouvelles capacités et de mobiliser nos ressources pour cheminer vers un véritable équilibre personnel entre les pensées, émotions et comportements, de vivre le quotidien plus consciemment, et de s’adapter aux différentes situations de notre existence, tant au niveau personnel, que professionnel.

- Le sophrologue : Il exerce son métier dans le respect du code déontologique de la profession. Les personnes sont accueillies avec une écoute bienveillante, sans jugement, en toute confidentialité, et dans un climat de confiance. Il n’interprète pas, il oriente le vécu. Il est un enseignant qui accompagne et guide la personne ou le groupe afin que chacun puisse découvrir « sa propre méthode », puis l’intégrer, et à terme, réaliser ses objectifs.

 

QUELS SONT LES CAS OU LA SOPHROLOGIE EST INDIQUÉE ?

Ils sont extrêmement nombreux et variés. Résolument médicale dès le début, la sophrologie n’a pas cessé de se développer et de s’enrichir afin de s’adapter à davantage de situations et de pathologies. Elle est certes une approche globale et « de terrain » mais peut être très efficace sur des symptômes. Elle est utilisée par les professionnels de santé comme une thérapie, de façon isolée ou en complément d’autres thérapies, et avec des résultats très intéressants observés depuis de nombreuses années maintenant.

Voici des situations dans lesquelles je peux intervenir, sachant que cette liste n’est pas limitative

Domaine Médical : dans le cadre des troubles psychosomatiques, ainsi que fonctionnels (sans lésion organique), les douleurs chroniques …

-Troubles digestifs (ulcère gastroduodénal, syndrome du colon irritable, …)

-Cardiologie (hypertension artérielle, prévention de récidive d’infarctus du myocarde,…)

-Pneumologie (asthme,...)

-Rhumatologie (maux de dos, cervicalgies,…)

-Douleurs fonctionnelles (migraines, céphalées,…)

Sphère psychologique :

-Gestion du stress et des émotions

-Anxiété, trouble dépressif, burn out

-Dans certains évènements difficiles de la vie : Deuils, séparation, maladie

-Troubles du sommeil

-Troubles du comportement alimentaire (obésité, anorexie / boulimie)

Autres :

-Accompagnement à la grossesse

-Préparation aux concours, examens, prise de parole en public

-Accompagnement des enfants, adolescents, étudiants dans leur parcours scolaire

-Préparation mentale à la compétition sportive

-Développement personnel

-Bien-être

 

LA PRATIQUE / LE DEROULEMENT D’UNE SÉANCE

 

Elle est une méthode exclusivement verbale et non tactile

Au cabinet, la fréquence souhaitable est d’une séance par semaine. Le nombre total de séances au cabinet dépend de la personne, de sa demande et de la façon dont elle pourra s’investir : On commence par un cycle de cinq séances et on réévalue ensuite ensemble.

Pour obtenir des résultats, il est indispensable qu’elle devienne co-acteur et s’entraine à la maison si possible au rythme d’une séance par semaine au minimum. Pour faciliter le processus il est proposé un enregistrement audio de chaque séance.

 

La pratique de la sophrologie est constituée de techniques simples et accessibles à tous

Assises, debout, ou allongées si besoin:

  • exercices de relaxation : statiques et/ou dynamiques avec mouvements,

  • exercices de respiration consciente, parfois combinés avec d’autres techniques,

  • techniques concentratives, visualisations, méditations,

 

Le déroulement d’une séance :

  1. temps de dialogue (objectifs et techniques proposées)

  2. la sophronisation de base va permettre au patient d’approfondir son niveau de conscience

  3. viennent ensuite les techniques spécifiques de sophrologie, sélectionnées en fonction des objectifs de chaque séance

  4. Nouveau temps de dialogue, pour exprimer les ressentis lors de la séance, afin de donner du sens au vécu, et enfin proposer des exercices personnalisés à faire chez soi

Retour à la page de présentation

LAURENT COMET

- Masseur kinésithérapeute (1996), j’ai exercé en libéral jusqu’en 2021. J’ai toujours enrichi ma pratique avec des approches complémentaires :

- formations à plusieurs méthodes dans le champ de la relaxation (1983 > 1993) : techniques de Jacobson et Schultz, relaxation coréenne, Qi Kong, techniques de visualisation. Je les ai utilisés dans ma pratique de kiné pour une approche globale

- Certifié de l’école de sophrologie caycedienne de Toulouse ERES/VIFIA (2009). Je pratique cette méthode depuis lors (en individuel et en groupe), indépendamment de la kiné. Elle est devenue ma pratique principale depuis 2021

- Formation à la relation d’aide et à l’entretien (2010), d’orientation Rogerienne, avec B. Barel, psychologue clinicien.

- Diplôme de Fasciathérapie-MDB, Ecole Point d’appui (2013). C’est une thérapie manuelle tissulaire globale et non manipulative. Je l’ai pratiqué depuis lors dans le cadre de la kiné, (elle est maintenant devenue mon autre pratique à coté de la sophrologie).